Chien faisant du ringLe ring, un sport canin très rigoureux !

Le ring est un sport canin assez ancien et adulé par les Français. Exigeante et compétitive, cette activité requiert des capacités sportives exceptionnelles, une passion hors du commun, de la précision ainsi qu’une grande complicité entre l’animal et son maître. Les épreuves de cette discipline se déroulent en trois étapes comportant chacun des exercices tous plus difficiles les uns que les autres.

Les trois niveaux du Ring

Il se déroule en trois échelons qui se composent chacun d’épreuves de difficulté croissante. En effet, à chaque niveau, la difficulté augmente. Cependant, il est nécessaire que l’animal passe un Brevet de Chien de Défense avant d’accéder au tout premier niveau. Ainsi, on distingue le Ring I, le Ring II et le Ring III.
– Le Ring I : il comporte 11 exercices.
– Le Ring II : il comporte 15 exercices.
– Le Ring III : il comporte 19 exercices.
Une fois les trois niveaux passés, des épreuves sélectives pourront conduire les meilleures équipes successivement aux championnats régionaux puis au championnat national.

En quoi consistent les exercices de la discipline ?

Se déroulant dans un espace clos, les exercices du Ring se scindent en trois catégories.
– Les exercices d’assouplissement : ce sont les premiers. On y détermine les capacités sportives, la nature obéissante et l’instinct du chien. On peut citer : la suite en laisse, la suite sans laisse chien muselé, le rapport d’objet lancé, le rapport d’objet à l’insu, le rapport d’objet au vu. Il y a aussi les positions à distance, en avant, le refus d’appâts et l’absence du maître pendant une minute
– Les exercices de sauts : à cette étape, le chien doit effectuer des sauts en hauteur ou en longueur ainsi que des sauts de palissade et de haie ou fossé.
– Les exercices de mordant : il consiste en : la défense du conducteur (le maître), l’attaque lancée à 30 m, l’attaque de face, l’attaque fuyante, l’attaque au revolver, l’attaque mordante de face au bâton, l’attaque mordante fuyante au bâton. On y retrouve aussi, l’attaque arrêtée de face au bâton, la recherche et l’accompagnement de l’homme d’attaque ainsi que la garde d’objet.

Les conditions de participation au Ring

Les règles de cette discipline sont très strictes. Ainsi, pour y participer, il est nécessaire que l’animal réponde à quelques obligations. Il doit :
– pouvoir être identifié par tatouage ou puce électronique,
– être âgé d’au moins douze mois soit un an,
– être de pure race et faire partie d’un club de race qui autorise ce sport,
– être inscrit au Livre des Origines Françaises (LOF),
– être titulaire d’un pédigrée reconnu par la Fédération Canine Internationale (FCI),
– être détenteur d’un Certificat de Sociabilité et d’Aptitude à l’Utilisation (CSAU),
– être possesseur d’un carnet de travail et d’une Licence « Mordant ».
Pour finir, la race du chien participant devra figurer sur la liste des races autorisées à la pratique du mordant sportif. Cette liste, révisée de manière périodique, est publiée par la Commission d’Utilisation Nationale — Chiens de Berger et de Garde (CUN-CBG).