Depuis maintenant presque trois décennies en France, les amateurs d’activités sportives et ludiques en lien avec les chiens ont la possibilité de s’essayer à l’Agility. Cette activité qui rapproche grandement le chien et son maître dans le cadre d’une discipline à la fois ludique et sportive, est toutefois encore peu connue par beaucoup de Français. Retour sur la genèse de l’Agility en France et le fonctionnement de ce sport !

L’Agility, c’est quoi ?Bouledogue qui fait de l'agility

L’Agility est un sport canin qui fait intervenir à la fois le maître et son chien. Il s’agit depuis longtemps d’une véritable discipline sportive, dont le règlement est édicté par la Fédération Cynologique Internationale. L’Agility est une activité cynophile qui consiste à faire évoluer un chien avec son maître sur un parcours jonché d’obstacles. Le maître doit donc guider son chien par le biais de gestuelles et au son de sa voix. En France, l’Agility est mise à l’honneur lors de championnats nationaux et régionaux et lors de plusieurs centaines de concours annuels. Il existe par ailleurs un championnat du monde d’Agility pour lequel la France est dûment représentée.

Historique de l’Agility

Ce sport canin est apparu au Royaume-Uni à la fin des années 1970. C’est précisément en 1977 que John Varley a l’idée de divertir le public de l’exposition canine mondiale qui s’est tenue cette année-là, grâce à une démonstration de jeu ludique et coopératif entre maîtres et chiens. C’est ainsi que naquit l’idée de l’Agility. En France, il aura fallu attendre 1988 pour que l’Agility y soit instauré en tant que sport canin. C’est à l’initiative de la Société Centrale Canine que le premier règlement de l’Agility est adopté durant l’année 1988 en France. Le premier championnat de France d’Agility a alors lieu l’année suivante, en 1989.

Principes et fonctionnement de l’Agility en France

Dans le jeu de l’Agility, le maître et le chien traversent un lot d’obstacles jonchant un parcours fait sur mesure. Le maître conduit son chien, ce dernier ne devant avoir ni collier ni laisse. La base du jeu d’Agility est une complicité sans failles entre le chien et son maître. Mais il va de soi que l’adresse du chien entre également en ligne de compte. Concrètement, sur le parcours, le chien doit faire preuve de précision pour traverser les obstacles. Si la vitesse d’exécution est également requise lors du passage des obstacles, en revanche elle n’est pas primordiale car l’équipe cynophile (le chien et son maître) sera jugée avant tout sur la précision et l’adresse dans le franchissement des obstacles. Il existe ainsi des pénalités, dont les unes sont liées à des fautes de parcours et d’autres, liées à un dépassement du temps imparti pour franchir les obstacles. Les concours d’Agility se déclinent en plusieurs catégories : la première catégorie concerne les jeunes maîtres, c’est-à-dire les maîtres âgés de quatorze ans tout au plus et disposant d’un chien entraîné. La deuxième catégorie a trait aux seniors, c’est-à-dire les maîtres âgés d’au moins quatorze ans, sans limite d’âge. Il existe enfin une dernière catégorie qui concerne les maîtres présentant un handicap. Il faut savoir par ailleurs que les chiens sont également catégorisés selon leur taille.

Découvrez tous nos articles concernant l’agility :