Dresser son chien pour l’obéissance

Favorisant la sociabilité chez le chien, l’obéissance permet notamment à votre animal d’accéder à la pratique des différents sports canins. Plus encore, elle contribue à corriger certains troubles du comportement dont souffrirait votre compagnon à 4 pattes. Cependant, savoir se faire obéir est un art qui requiert la connaissance de quelques règles élémentaires. Découvrez-les dès maintenant !

Quelle attitude adopter pour bien dresser son chien ?

Recourir à la méthode positive

Apprendre un ordre à son chienVotre chien ne doit pas vous obéir par crainte, mais par la confiance qui vous lie l’un à l’autre. Par conséquent, bannissez la méthode brutale, comme l’utilisation du collier électrique. En outre, n’entamez jamais une séance de dressage si vous êtes énervé ou stressé.

Les séances ne doivent pas être vécues par votre animal comme une contrainte. L’éducation positive répond parfaitement à cette condition puisqu’elle met l’accent sur la communication et les ressorts de la motivation. Concrètement, cela consiste à récompenser son compagnon à chaque exercice, proportionnellement aux efforts fournis. De même, terminez toujours une séance par un jeu afin que le chien ne se sente jamais en situation d’échec. Enfin, retenez qu’une bonne assimilation des ordres par votre chien passe par des séances progressives et répétées.

Adapter sa voix

Pour que votre chien soit réceptif à vos ordres, il est nécessaire d’adapter sa voix à chaque situation. En pratique, celle-ci doit être :

  • Douce et posée pour encourager son chien ;
  • Ferme et non criée pour lancer un ordre ;
  • Enjouée pour le récompenser.

Par ailleurs, les chiens retiennent principalement les dernières syllabes d’un commandement donné. Ainsi, n’utilisez pas de grandes phrases, ni de mots ayant la même terminaison syllabique, comme « ici » et « assis ».

Contrôler sa gestuelle

Il est important de garder un contact visuel avec son animal pour se faire obéir. Le fait de fixer votre chien du regard appuie votre autorité de maître. Le regard insistant n’est supporté par le chien que s’il s’agit d’une personne qu’il apprécie. Dans le cas contraire, cela est interprété comme une provocation qui peut induire un comportement d’attaque chez votre animal.

Il vous est également possible d’associer à chaque commandement un geste précis. De cette façon, votre chien distinguera d’autant mieux les différentes consignes.

Comment apprendre à son chien à s’asseoir, se coucher et se mettre debout ?

L’ordre « assis »

L’apprentissage de la position assise doit être réalisé progressivement en deux temps :

  • Premier temps : Faîtes asseoir votre chien en l’accompagnant par un mouvement de balancier, tout en prononçant l’ordre. La bascule en arrière se fait en entourant d’un bras la poitrine de votre animal tandis que l’autre bras est posé sur sa croupe.
  • Deuxième temps : Communiquez l’ordre en vous accroupissant tout en agitant une récompense. En suivant cette récompense, votre animal va s’asseoir.

Notez qu’il ne faut jamais appuyer sur les fesses de votre animal, au risque de fragiliser ses hanches.

L’ordre« couché»

Comme pour la position assise, il s’agit de faire assimiler par votre chien ce nouvel ordre de façon progressive. Tout d’abord, en appuyant le commandement par un allongement des pattes antérieures de votre animal, suivi d’une légère pression à exercer sur le garrot. Ensuite, incitez votre chien à effectuer cette action en toute autonomie en dirigeant une friandise sous ses yeux.

Attention, ne plaquez jamais votre chien au sol ! Il le vivrait comme une humiliation.

L’ordre« debout »

Adoptée naturellement par le chien, cette position est ordonnée uniquement si l’animal est initialement assis ou couché. Pour permettre cette transition, vous pouvez :

  • Soit caresser votre chien au niveau des côtes ou du flanc ;
  • Soit placer un objet de convoitise à l’horizontale, à hauteur de garrot.

Comment enseigner à son chien le rappel et le rapport d’objets ?

Le rappel au pied

Pour apprendre le rappel à votre chien, attachez-le à une longe longue de quelques mètres et rappelez-le après l’avoir laissé errer. Incitez son retour en reculant, puis en vous accroupissant à son approche. Enfin, récompensez-le une fois arrivé jusqu’à vous.

En cas de résistance de la part de votre animal, il existe quelques astuces pour l’encourager à vous suivre :

  • Touchez lui l’épaule gauche et caressez son front et ses babines.
  • Pincez-le doucement derrière les épaules, au niveau de la première vertèbre.
  • Courez dans le sens opposé.

Le rapport d’objets

Même si le jeu est naturel chez les chiens, apprenez à votre compagnon à jouer avec des objets en votre compagnie. En effet, pour éveiller son intérêt à l’exercice, il ne faut pas que l’animal ne connaisse le jeu qu’avec ses congénères.

Au début de l’enseignement, lancez un objet derrière lequel vous allez immédiatement courir avec votre chien. Il faut que votre compagnon ait bien vu l’objet avant de le lancer. S’il le récupère, félicitez-le. Ensuite, amenez-le à vous rendre l’objet soit en lui parlant calmement, soit en lui proposant un échange avec une friandise. Les objets dans lesquels peuvent être cachées des friandises aident à motiver les chiens réticents.

Comment initier son chien à la marche au pied et à l’immobilité ?

La marche au pied

L’initiation de la marche au pied commence nécessairement avec la laisse. Au préalable, le chien est assis parallèlement à son maître. Le départ se matérialise par un tapotement sur l’épaule gauche de votre animal, assorti de l’ordre. Il est préférable d’actionner la marche en démarrant avec votre jambe située du côté du chien. De même, lors des premières séances, choisissez un seul et unique côté de marche pour votre animal, avec une trajectoire rectiligne. Ce n’est qu’à mesure de ses progrès que vous pourrez introduire des variations comme le changement de côté ou les demi-tours.

Tout au long des balades, manifestez de l’attention envers votre animal en caressant régulièrement son front ou ses babines, tout en répétant l’ordre. N’oubliez pas la récompense en fin de séance. Par ailleurs, ce n’est que lorsque le chien maîtrise parfaitement cet exercice que la laisse peut être retirée.

Le « pas bouger »

Il s’agit pour le chien de maintenir une position pendant quelques secondes. L’apprentissage consiste à placer votre chien en position couchée ou assise, puis, après un ordre ferme, à vous éloigner de quelques pas. Si votre compagnon bouge, revenez auprès de lui en répétant fermement le commandement et recommencer. Au fil de ses progrès, allongez la distance et le temps d’attente jusqu’à pouvoir vous absenter de la pièce où il se trouve.

Durant cet exercice, ne prononcez jamais le nom de votre animal, synonyme d’appel pour lui. Enfin, la consolidation de cet enseignement passe par l’introduction de stimuli, comme une balle lancée, devant lesquels le chien doit rester impassible.

Accessoires pour l’obéissance

Croquettes récompense Royal Canin Croquettes friandise Dibo
Acheter croquettes Royal Canin Acheter croquettes Dibo

Ajouter votre commentaire