Courir avec votre chien : 17 choses à faire (ou pas)

Le meilleur partenaire sportif de l’homme ?

Votre chien est certainement votre meilleur camarade pour aller courir ! En effet, il est toujours motivé, a toujours de l’énergie à revendre et sera partant même en cas de pluie. Retrouvez ici quelques conseils pour partager au mieux une séance de running avec votre fidèle compagnon.
Chiens en train de courir avec leurs maîtres

A faire : lui laisser sa chance

Tout comme nous, les chiens ont besoin de se dépenser régulièrement. Et tout comme nous, certains peuvent être en léger surpoids ! Courir avec votre chien est un excellent moyen de lui faire retrouver son poids de forme (et le votre si nécessaire). Donc même si votre chien est un peu trop gras, n’hésitez pas à l’emmener courir avec vous, il deviendra au fil des séances peut-être même plus rapide que vous !

A ne pas faire : ne pas tenir compte de votre chien

Certaines races de chien sont plus adaptées à la course que d’autres. En fonction de leur morphologie, comme des petites pattes ou les museaux plats des bouledogues français et autres races brachycéphales, certains chiens ne sont tout simplement pas fait pour courir longtemps et peuvent même risquer leur vie en le faisant ! N’allez pas non plus courir avec un chien en mauvaise santé.

A faire : rendez visite à votre vétérinaire

Si vous envisagez sérieusement de pratiquer le canicross, passez voir votre vétérinaire afin qu’il puisse vérifier la parfaite santé de votre chien. Une étape indispensable, même si vous pensez que votre chien est en pleine forme pour courir !

A ne pas faire : courir avec un chiot

Courir trop longtemps avec un chiot peut s’avérer très dangereux pour sa santé : leurs petits os sont encore fragiles et une pratique intense pourrait créer des problèmes de croissance chez votre animal.

A faire : démarrer lentement

Chaque chose en son temps ! Tout comme un humain ne peut pas commencer à courir 20 km, votre chien ne va pas être capable de démarrer pied au plancher ! Commencez donc doucement sur une petite longueur, avec un rythme peu élevé. Vous pourrez ensuite augmenter la cadence et la distance au fur et à mesure de vos courses.

A ne pas faire : négliger l’échauffement

Avant de courir à un rythme rapide, commencez par une petite course (ou une marche rapide) qui permettra à votre chien de s’échauffer et de faire ses besoins.

A faire : le trail

Courir sur une surface naturelle abîmera moins les pattes de votre chien que l’asphalte. Votre chien appréciera également de profiter d’un espace naturel et de toutes ses odeurs. Vérifiez quand même que les chiens sont autorisés dans le lieu ou vous courrez et faites attention à d’éventuels animaux sauvages.

A ne pas faire : oublier de protéger votre chien des tiques

Passer du temps dehors à courir avec votre chien peut lui faire prendre le risque d’attraper des tiques. Le danger est également important pour les humains ! Pensez donc à vous équiper correctement et à protéger votre chien de ces insectes. Après chaque course, prenez le temps d’inspecter le pelage de votre chien pour vous assurer qu’aucune tique n’est accrochée à sa peau. Un réflexe à prendre à chaque balade !

A faire : lui apprendre les ordres de base

Il est primordial que votre chien connaisse quelques ordres de base pour pouvoir aller courir avec vous. Il risque sinon de vouloir s’arrêter tout le temps, de prendre des objets ou des branches de bois en bouche. Il est également utile que votre chien apprenne à s’arrêter quand vous le demander.

A ne pas faire : le laisser tirer sur votre laisse

N’utilisez pas une longe trop longue pour vos séances de canicross. Votre chien risque sinon d’être trop loin de vous et de gêner les passants, voire même de vous faire tomber. Il est également important que votre chien apprenne à ne pas tirer sur la laisse.

A faire : prendre des pauses régulières et s’hydrater

Le coup de chaud est l’un des pires ennemis pour nos chiens ! Veillez à faire régulièrement boire votre chien (toutes les 10 minutes idéalement) et à ne pas courir pendant les périodes de canicule, surtout si votre chien commence à être un peu âgé. Il existe des gourdes pour chien très pratiques à emporter avec vous à chaque sortie.

A ne pas faire : courir quand il fait trop chaud

Comme évoqué dans le point précédent, la chaleur peut vite devenir un cauchemar pour votre chien. Courrez le plus possible à l’ombre, en matinée ou en soirée, afin d’éviter tout problème.

A faire : vérifier les pattes de votre chien

Inspectez régulièrement les pattes et les coussinets de votre chien afin de vous assurer que tout est en ordre. Les coussinets sont très fragiles et peuvent être irrités en cas de courses intenses sur un sol non adapté. Pensez également à faire attention en hiver de ne pas courir sur le sel anti-gel qui peut blesser votre chien.

A ne pas faire : ignorer  les signaux d’alerte

Ne laissez jamais votre chien seul après une course et surveillez le toujours du coin de l’oeil pour vous assurer que tout est ok.

A faire : penser aux sacs ramasse-crotte

Vous n’êtes jamais à l’abri d’un petit oubli avec votre chien. Pensez donc à avoir toujours avec vous des sacs ramasse-crotte qui vous permettront de laisser votre parcours de course propre ! Pensez également à retenir l’emplacement des poubelles que vous croisez sur votre parcours, cela pourrait vous être plus qu’utile 🙂

A ne pas faire : donner trop rapidement une friandise

Après l’effort, vous n’avez probablement pas envie de manger immédiatement. Votre chien est pareil et le nourrir trop rapidement après un effort pourrait le faire vomir. Félicitez-le donc avec des caresses, des encouragements et des câlins, mais attendez qu’il soit reposé pour lui donner une friandise bien méritée.

A faire : amusez-vous !

Vous ne trouverez aucun être au monde plus fidèle et joyeux que votre chien alors profitez-en et faites le plein d’amusement !

Ajouter votre commentaire